Les LED laides

Rubrique à brac des jours trépidants:

l'ampoule de notre cuisine, genre garantie 10 ans, a rendu l'âme en moins de 2 (ans).

Surmontant courageusement cette adversité, je me suis donc rendu dans l'univers pas très enchanté de Leroy Merlin.

L'ampoule en question ne manque pas de culot et en l’occurrence en a un gros, bien que décédée et pas au mieux de sa forme, elle est du genre sphère d'une quinzaine de cm pour ce qui est de son diamètre.

Bien que chez Leroy le rayon éclairage soit des plus éblouissants, (y laissant d’ailleurs en le regardant, quelques dixièmes de ma vieillissante vue au passage), j'étais pourtant décidé à relever, tel un maréchal Joffre ce défi, avec plein de cœur à l'ouvrage,  à savoir et de trouver l'ampoule idoine parmi cette offre des plus pléthoriques, mais tout en restant conscient de par mon côté idéaliste,  que plus de la moitié de l'humanité n'avait pas même accès à la fée électricité. D'un revers de main, où le Joffre ne m'aurait pas désavoué, je repoussais les baïonnettes, pour me concentrer sur les vis, sans même soupçonner que certains y étaient plus que cachés (vices). En fait le choix était restreint, se limitant à un modèle pas très beau pour ne pas dire laide, et fonctionnant à LED, où sans ambages on me promettait presque que c'était EDF qui allait  me verser des ronds de par les économies que cela me ferait.

Les années passant, m'ayant doté d'un caractère quelque peu soupçonneux, pour ne pas dire très méfiant,  je me suis donc penché sur ces cas, des chiffres K d'un prénommé Kelvin, sensé indiqué la température des couleurs que ça envoyait lorsqu'on allumait le machin. En indication, je trouvais un très rassurant neutre, m'évoquant, quelque  peu, les alpages d'une verdoyante Suisse et procédais donc un peu rassuré, à mon achat. Je n'en devins pas pour autant,  vraiment heureux le truc coûtant, tout de même une vingtaine d’euro.

Arrivé en ma modeste demeure, j'ai donc défait la défunte pour la remplacer par ma récente et rutilante

acquisition. Mais là ! Stupéfaction ! Pour éclairer cela éclairait, mais....comment vous dire......Cela donnait dans le genre, lumière au bout du tunnel dans les expériences de mort imminente et je n'en n’eus qu'horreurs et terribles stupéfactions.

N'ayant pas vraiment l'utilité d'un phare pour une éventuelle DCA qui officierait négligemment depuis mon balcon, je dû donc repartir en exploration, dans les rayons d’une similaire grande surface, me frayant un chemin parmi la foule, pour acquérir une autre ampoule, frôlant certes, mais l’évitant tout de même de très près une autre et ruineuse bourde, de par l'abstention par moi faite, du vœux un instant envisagé, d'aller griller un cierge à Lourdes, pour que ne se renouvellent pas de tels déboires , qui  m'auraient alors plongé dans des colères sourdes et pas mal grever mon budget.

 

A ce point de mon histoire, cherche lecteur, profitant de l’attention par toi portée sur mon histoire, je profite de cette belle occasion pour passer une petite annonce : Vend, quasiment neuve, magnifique ampoule  en très bon, parfait et éblouissant état de fonctionnement.....