AMOUR MEDECIN

 

AMOUR MEDECIN

 

Mon poussin met du saindoux sur son doux sein hindou.

Son corps, nichon compris, n'est pas chiche, je m'y niche

encore quand je suis ronchon.

Corniches et vallons, folichons décors pâlichons sur le polochon.

Foin d'humeur chafouine quand j'y fouine sans fin,

coussin doux de son corps sage, dansons corps et âme ;

hameçon du péché.

Elle est cornue j'y bois, je le confesse et y festoie.

A son bouquet j'ai fleur, épine y croît.

Mais chut ! Un discret lecteur reluque, arrêtons

Avant que ça lasse....