NEIGE ET DESERT

Neige et désert

 

champ de neige cet espace qui me sépare de toi
les pieds de mes vers y crissent à chaque pas
solitude où le cœur givre sous l'acéré froid
je te crie et t'écris mais tu ne m'entendras pas

Neige ou désert c'est du pareil au même
ce sont des chemins d'amère errance
pour celui qui plie sous le poids de l'absence
quand tout devient mirage pour celui qui aime

Toujours et à chaque dune à chaque virage
il faut porter encore le deuil de ses espérances
et se forger d'amour pour croire à l'invraisemblance
d'apercevoir enfin le tant désiré et bien aimé visage

Clochard on porte son baluchon de tendresse
par les monts et les vaux de la vie scélérate
où ne luisent que de sombres feux de détresse
alors que la douleur intense se fait si écarlate