Mal être à Elise

J'ai attaqué en pas trop bonne idée de peindre la banquette de piano sur laquelle ma maman jouait
Fantômes et revenant souvenirs et je le redoutais qui me sont arrivés
Malade elle ne se levait que très peu souvent et c'était des chagrins et des pitiés.
Un jour dans un coin de la maison où seul j'étais suivant les instructions de ne pas déranger
Un jour en étonnant j'ai entendu la pianistique musique et le chemin des notes j'ai remonté
C'était la lettre à Elise que assise sur cette banquette que le dos bien droit elle interprétait
De la pièce je n'ai pas franchi le seuil épaule contre chambranle trop j'en vacillais
Dans son petit aller mieux même pas à moi en monstrueux elle n'avait réussi à penser
Pas le moindre petit détours pour avant d'y aller m’appeler et me dire : t'es où mon bébé ?
Aujourd'hui je la ressens encore la main dans mon dos qui me poussait le soir pour aller l'embrasser .
Moi j'aurais tant voulu la guérir tant l'aimer la bien soigner comment a t'elle pu autant m'oublier?...