LES P’TITS BATEAUX

 LES P’TITS BATEAUX

 

Maman les petits bateaux

Qui vont sur l’eau

Maman les petits bobos

Comme ils font mal bordel

Maman quand on sera grand

On se fera encore plumer les ailes ?

Mais non mon gros nigaud

Cela sera toujours autant

Mais au moins on aura des mots

Pour en exprimer les tristes et les cruels

Et c’est un très beau cadeau

Que dans ce temps plus avant

Même quand ne sont plus les mamans

De pouvoir vivre et exprimer ses sentiments.

De leurs aimer offerts  il faut juste souhaiter

D’elles l’absence de semées mauvaises graines

Et alors de leurs tendres et échappés donnés

Sauront en nous très bien pousser les je t’aime.