Le Soc

Le Soc

 

On pourrait on voudrait croire que le jour à venir sera ressemblant

Mais parfois un soc très étonnant laboure la terre du jour suivant

Du film de la vie une partie se rembobine et c'est un peu lassant

Car on pensait que depuis le autant passé de la cohorte des ans

Avoir au moins bien appris à regarder plus loin sans faire semblant

Que faire que dévisager pour que cela ne vire pas au dégoutant?

Allez chercher dans la vieille grange de soi accolée à l'étable

Des animaux chauds et encore passablement bien vivants

Le semoir encore bien rempli des vieilles graines des inéfables

Il se dit que du bien se récolte de ce que avec amour l'on sème

Mais pourtant elle est là aussi la très belle et très forte idée

D'appeler des oiseaux sans pitié qui viendront tout nous voler

En sitôt dans le sillon tombées toute l'intégralité de ces graines

Pour en  espoir les voir finir en brindilles de nid au fond de gosiers affamés

Et alors au moins calmer les cris de ceux qui n'ont pas encore appris à s'envoler.