Le jardin

LE JARDIN

 

la ronce en abondance y batifole
il ne faut pas craindre de s'y piquer
car derrière l'écran mouvant des herbes folles
il y a tant et tant de fleurs à aimer.

On y voit s'y affairer la coccinelle
et les papillons déployer leurs ailes
le noir grillon lorsque vient le soir
y fredonne une chanson teintée d'espoir

soit aventureuse et douce oh ma belle
je t'ai préparé des tapis de mousse
et je limerai mes épines une à une
pour qu'au grand jamais tu ne te blesses
pour ce soir j'ai déjà convoqué la lune
ne me voues pas à l'amère détresse
j'ai tant rêvé de tes folles dentelles