JE TE CHERCHE

JE TE CHERCHE

 

J’ai laissé mes gueux à ta porte

Pour te faire la cour des miracles

Et j’ai dispersé mes glaives

Dans les moissons montantes

 

Pour te trouver d’autres mots

J’ai vendu ma parole

A un muet qui passait là

 

J’ai soudoyé un vieil aveugle qui errait las

Ai plongé dans les bas-fonds de sa nuit

Et j’y ai puisé d’autres couleurs rouges

 

Apeuré d’être encore enfant

J’ai risqué un pas sur la mer

Esquissé un battement d’aile

 

J’ai parlé de toi à mes loups

Et j’ai dressé l’oreille

Pour un rire qui te ressemblait

 

Sous le lit de ma mémoire

Dans le fouillis de mes rêves

Et dans les élans de mes bras

 

Encore tout agité de toi

 

Je te cherche