LES JOIES DU SPORT

 

Les joies du sport

 

Franchement, qu'en a t-on à faire  que Pierre ait couru plus vite que Paul, ça sert à quoi de faire cent mètres en moins de dix secondes, ou alors il faut être en Afrique, et qu'il y ait un lion, et être vraiment pas loin d'un arbre.

 

Quel intérêt y a-t-il à regarder des millionnaires en short se disputer un ballon ? Il y a aussi les  autres, avec leur ballon ovale,  qui se sentent supérieurs parce qu'eux, ils se vautrent dans la boue et qui  disent que les footballeurs sont des fiottes, alors que l'on ne sait pas trop ce qui se passe dans les mêlées...

Allez l'OM ! Allez l'OM ! Même pas sûr qu'il y en ait un qui soit de Marseille. Avant il y avait les comices agricoles. Pour les footeux, on appelle ça le mercato il n'y a que l'échelle de prix qui change.

 Après les gigots, pour l'ovalie,  c'est du rugbyman qu'on importe : made in Nouvelle-Zélande, et ça passe même pas le contrôle vétérinaire, pourtant ce sont des fans du tatouage, un petit coup de tampon sur la fesse droite cela ne ferait pas tache.

Dans leur gueule cette main de Thierry Henry !

 

Parlons aussi de ces jeux, où l'on fait tout sauf jouer, on n'est pas là pour

 rigoler, on est là pour plein de raisons sauf une, celle de s'amuser, vous devez être des killers dit l'entraineur, pourtant l'idée est simple : c'est de s'encombrer d'une balle ou d'un ballon, c'est selon, et de s'en débarrasser le moins connement possible, pas de quoi prendre des accents de guerre mondiale !

 

Voila que nous en arrivons au tour de France, la grande boucle comme ils disent. Le politiquement correct est justement de la boucler. L'équipe de Sanofi  a battu Novartis. On se croirait au Téléthon, plus de la moitié des coureurs sous corticoïde, la plus grande concentration d'asthmatiques de France, ce ne sont plus des soigneurs qu'ils ont, mais des promoteurs à injection ! Trois cols dans la journée : même pas fatigués !

 

N'oublions pas nos rois du bitume, nos demi-dieux de l'asphalte. Ils tournent en rond, et le vainqueur : celui qui a l'immense privilège de gaspiller notre célèbre breuvage Champenois, est celui qui arrive en premier à l'endroit exact d'où il est parti après avoir bouffé deux trains de pneus et brulé plus de trois cents litres de carburant.

Allez voir à Kyoto si j'y suis bande de nazes !

 

 

Ma pensée m'entraîne aux Jeux Olympiques, là on touche à l'épique, ça vient de toute la planète, du moins des pays riches, faut pas charrier tout de même. En 338 av J.C fut établie la première charte olympique. On y découvre, si l'on est un tantinet macho, avec un certain ravissement, l‘article V :

Interdiction aux femmes mariées d'assister aux jeux ou de se montrer dans l'Altis sous peine d'être précipitées du rocher du Typaion.

Si l'on n'est pas macho, un vague sentiment de progrès nous effleure mais celui-ci est tempéré par l'article VI :

 Pendant les exercices, les entraîneurs des athlètes devront être parqués et nus.

Enfin, c'est avec un certain bonheur que l'on découvre l'article VII  et que nous pouvons ainsi dissiper quelques légitimes inquiétudes.

 Défense de tuer son adversaire ou de chercher à le tuer.

Nous voilà rassurés.

Ne faisons pas la fine bouche, et laissons suinter cette admiration béate qui nous prend, au spectacle de ces frêles humains qui s'agitent avec sur leur dos plus de dix tonnes d'équivalent CO2.

 

Onze milliards d'Euros, c'est le coût estimé des J.O. de Londres, de quoi éradiquer le paludisme, dont un enfant  meurt toutes les trente secondes, mais là...

Courons nous cacher derrière nos écrans cathodiques.

 

 

 

pour sourire

Commentaires (1)

1. Amandine (site web) 05/07/2011

Bonjour,

Je m'excuserais d'abord d'écrire ici mais impossible par la zone contact, il faut noter l'email, mais je ne peux pas faire le arobas puisque l'option clique Alt est bloquée.

Donc voilà pourquoi je suis la.

Tout d'abord vous remercier de votre passage par chez moi, j'ai du cependant déplacer votre commentaires qui n'était pas au bon endroit vous pourrez donc le retrouver dans le forum, la partie "jeux de plumes" dans les "jeux de mots" j'ai aussi posé mon avis si celà vous dit.

Et puis je viens de découvrir votre site je prendrais le tant de le lir au complet .

Si parlez un peu plus vous tente n'hésitez pas à m'écrire.

Amicalement

Amandine

Et encore désolé de ne pas être au bon endroit.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau