La NAPPE BLANCHE

  • Par tungstene
  • Le 22/12/2009
  • Commentaires (0)

 

LA NAPPE BLANCHE

 

 

Sur la nappe blanche du papier,

J'ai mis des petits mots.

 

Ils disaient tes doigts

 entrelacés aux miens,

 racontaient des bougies

 que d'un sourire  tu allumais.

 

Tu étais arrivé en retard,

 mais l'attente avait été douce.

 Enfin là, ma tendre source, 

 je venais boire à tes lèvres,

et  entre  silence et parole,

 te  mangeais aussi du regard.

 

L'idée surgit, vous frôle,

étrange magie que ces mots

qui te conviaient à ma table.

 

Mais pourtant je sais,

sans l'avoir vraiment appris,

qu'avec ces mots dansant sur le papier,

je n'en serai pas quitte avec ma faim.

 

 

Michel ASTEGIANO

 

plus sérieux

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau